Erich Wasmann

Erich Wasmann (né le 29 mai 1859 à Merano, alors en Autriche, et mort le 27 février 1931 à Fauquemont-sur-Gueulerg, aux Pays-Bas) était un entomologiste autrichien, spécialiste des fourmis et des termites, et un père jésuite.

Né en 1859 du peintre Friedrich Wasmann et d’Emilie Krämer, l’année même de la publication de De l’origine des espèces de Charles Darwin, Erich Wasmann étudie chez les jésuites du collège Stella Matutina à Feldkirch dans le Vorarlberg.

En 1872, il rejoint la Compagnie et entame son noviciat à Exaten, dans la province de Limbourg aux Pays-Bas, avant de rejoindre un collège de Wijnandsrade. Il ainsi élève du père jésuite Ludwig Dressel (de), et à cause d’importants soucis de santé, il ne devient pas curé mais éditeur du journal Stimmen aus Maria Laach.

Sans aucun titre académique, Erich Wasmann devient néanmoins professeur d’université, et commence à s’intéresser aux fourmis à la suite de la lecture d’ouvrages du biologiste britannique John Lubbock. L’un de ses principaux objets de recherche est la myrmécophilie − les possibilités de symbiose entre les animaux et les colonies de fourmi −, sujet qu’il étendra à l’étude des termites.

En 1891, Erich Wasmann se rend à Viennes afin d’étudier à l’université. De retour à Exaten, il enseigne et comptera notamment parmi ses élèves l’entomologiste et jésuite Hermann Schmitz. Parallèlement à son travail d’enseignement, il publie Instinkt und Intelligenz im Tierreich et s’oppose aux théories de Albrecht Bethe (de).

En 1899, il part pour le Luxembourg en même temps que la rédaction du Stimmen aus Maria Laach s’y déplace et tente de résoudre le mystère du parasitisme social avec William Morton Wheeler. Il écrit alors aussi Die moderne Biologie und die Entwicklungsbiologie, afin de présenter ses conclusions sur la théorie darwinienne de l’évolution, alors critiquée par les catholiques. Il se refuse à appliquer cette théorie à l’homme.

Il n’hésite pas à combattre l’instrumentalisation de la théorie de l’évolution par certains darwinistes radicaux (partisan en particulier du darwinisme social) tels que Ludwig Plate ou Ernst Hæckel, à des fins anticatholiques, et prouve que les dogmes catholiques et la théorie de l’évolution ne sont pas en désaccords. Il désarme ainsi par la même occasion bien des résistances contre cette théorie parmi les catholiques.

En 1911, il quitte le Luxembourg pour le collège jésuite de Fauquemont, où il reste jusque sa mort. Il s’intéresse alors plus particulièrement au phénomène du mimétisme, laissant son nom au mimétisme wasmanien, celui qui permet à un arthropode d’être accepté par une colonie d’insectes sociaux.

kelme paul frank outlet new balance outlet bogner outlet le coq sportif outlet victoria beckham dresses victoria beckham online victoria beckham outlet